ONGLE INCARNE

L’incarnation de l’ongle  est la conséquence d’une modification de l’ongle du gros orteil (liée à des traumatismes répétés, à une mycose de l’ongle ou à un problème d’appui localisé) avec un bout d’ongle (esquille) rentrant dans la peau et provoquant une plaie.

 

Cela entraîne des douleurs et une forte gêne avec des chaussures fermées, mais surtout un risque d’infection.

 

Une petite intervention sous anesthésie locale (sans douleur) à mon cabinet permet de régler le problème de façon durable voire définitive.

 

J’attacherai un grand soin à garder un aspect esthétique de votre ongle et m’efforcerai de vous donner un rendez-vous au plus vite afin de vous soulager.

 

Pour ce type d’intervention prévoyez entre 40 et 60 minutes.

Problèmes de pieds chez

l'enfant et l'adolescent

Les déformations graves et évidentes sont dépistées dès le naissance, voire avant grâce aux progrès de l’échographie obstétricale, et sont pris en charge dès le plus jeune âge en milieu hospitalier dans des services spécialisés.

 

Les chutes fréquentes et la persistance de troubles lors de l’acquisition complète de la marche, généralement à partir de l’âge de 3 ans (en fonction de l’âge des premiers pas), peut entraîner des modifications durables au niveau des membres inférieurs (genoux, hanches…) avec un risque de conséquences néfastes dès l’adolescence ou à l’âge adulte.

 

Par conséquent, le dépistage

( à partir de 3 ans ) et la prise en charge des troubles de la marche et de positionnement des pieds de votre enfant permet de régler la plupart des problèmes de manière durable avec une rééducation adaptée.

 

Le pied de l’enfant avant la puberté étant en croissance, les résultats sont souvent rapidement visibles.

 

Le suivi permet de mettre en place les modalités du programme de rééducation et de déterminer la durée du traitement.

  DEFORMATIONS DU PIED
 
Les déformations du pied
peuvent être présentes depuis la naissance, mais sont majoritairement acquises au cours de la vie.

 

Elles peuvent entraîner, au-delà de l’aspect inesthétique, des douleurs, l’apparition de lésions sur la peau, des difficultés à se chausser… un vrai handicap pour votre quotidien.

 

Le chaussage utilisé tout au long

de la vie, la présence d’une souplesse excessive ou l’activité physique et sportive cumulées, associées à certaines formes anatomiques de pieds, peuvent

faire apparaître divers types de déformations, allant de l’hallux valgus (déviation du gros orteil) ou des orteils « en griffe » (crispés)

jusqu’à des déformations plus complexes.

 

Une première consultation avec un examen clinique soigné, me permet d’identifier le problème, afin que

je puisse vous prescrire une

rééducation passive et active en vous proposant un chaussage adapté.

=> Tout cela permet une amélioration 

sans avoir recours à une chirurgie, souvent lourde de conséquences.

 

Un suivi adapté à chaque situation me permet de juger l’évolution afin d’orienter votre traitement.

      Le Pied "Diabétique"

Cette définition, contrairement aux idées reçues, ne signifie pas que tous les patients ayant un diabète sont condamnés à avoir des pieds à problème.

 

Elle concerne environ 15% des personnes ayant un diabète sucré qui ont un risque très important d’apparition de plaies au niveau de leurs pieds ne cicatrisant pas dans des délais habituels (moins de 4 semaines), entraînant un risque très important d’infection pouvant aller jusqu’à la gangrène voire à une dramatique amputation.

Une maladie sévère des nerfs peut également entraîner des déformations complexes irrécupérables ("Pied de Charcot").

Les patients avec un diabète généralement de longue date (mais pas forcément !) qui ont perdu la sensibilité sous leurs pieds, et/ou qui ont les artères des jambes très malades, avec une déformation associée de leurs pieds ont un risque majeur d’apparition de lésions pouvant avoir des conséquences graves voire dramatiques. 

Pour cette raison, les plaies aux pieds de ces patients constituent une urgence thérapeutique. 

Un bilan et une prise en charge spécialisée permet le dépistage de ces pieds fragiles qui nécessitent un suivi spécialisé tout au long de leur vie, une adaptation du chaussage et souvent un appareillage spécifique afin de prévenir l’apparition de problèmes graves ou une nouvelle amputationplus invalidante, pour ceux qui ont malheureusement déjà subi cette conséquence.

        LES DOULEURS

             AUX PIEDS 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les douleurs aux pieds constituent un véritable handicap, entraînant une perte de liberté ainsi qu’une source d’angoisse permanente.

 

Leur cause peut être multiple, et les douleurs installées depuis plusieurs mois voire plusieurs années sont souvent très longues à faire disparaître malgré une prise en charge adaptée.

 

Parfois les douleurs sont un symptôme de certaines maladies inflammatoires ou neurologiques nécessitant un bilan complet et une prise en charge spécialisée.

 

L’examen clinique soigné et la connaissance du phénomène, permet très souvent d’éviter la réalisation d’examens radiologiques complémentaires, souvent coûteux et parfois même inutiles, mais surtout un retard de diagnostic à l’origine d’une durée de convalescence beaucoup plus longue et difficile.

 

Des solutions existent pour cela, sans passer par des gestes invasifs ou des traitements médicamenteux majoritairement inefficaces.

    Problèmes Posturaux

         et conséquences

Les pieds sont la base de notre posture, leur rôle combiné aux chevilles est nécessaire pour assurer des fonctions principales : nous déplacer dans l’espace, porter en alternance la totalité du poids du corps et établir notre équilibre postural.

Un dysfonctionnement sur le long terme au niveau des pieds et/ou des chevilles peut entraîner des pathologies mécaniques au niveau des articulations plus hautes (genoux, hanches) ainsi qu'au niveau du bassin et des vertèbres,allant de contractures douloureuses jusqu’à l’arthrose.

Parfois une différence de longueur entre les jambes ou les cuisses va accentuer le problème.

C’est pour cette raison que votre médecin généraliste, votre rhumatologue ou votre ostéopathe peut vous demander de me consulter pour des problématiques qui ne semblent pas impliquer directement vos pieds.

Un appareillage adapté permet de soulager vos symptômes voire de prévenir l’apparition de lésions articulaires irrécupérables demandant parfois une intervention chirurgicale.

Le bilan postural rigoureux et minutieux permet de repérer les anomalies et la prescription d’un appareillage précis et efficace.